Image default
  • Home
  • Animaux
  • WWF : Zoom sur le bilan des animaux pour 2018
Animaux

WWF : Zoom sur le bilan des animaux pour 2018

WWF : Zoom sur le bilan des animaux pour 2018
5 (100%) 1 vote

Le WWF ne cesse de faire des efforts pour protéger la nature des quatre coins du monde. Comme la terre a fourvoyé presque 60 % de ses animaux en seulement 44 ans, cette organisation mondiale continue de lancer un appel international pour préserver le milieu sauvage. Afin d’ouvrir les yeux du monde entier, le WWF présente un bilan sur les animaux dits gagnants et perdants pour 2018.

Les animaux sauvages qui sont menacés

En total, l’organisation écologiste a recensé plus de 27’000 espèces qui sont menacées de disparition. Parmi eux, les tortues en font partie. Encore appelé Chéloniens, ces animaux sont victimes de la négligence humaine et la destruction de leur habitat. Cela ne fait que les mener au bord de leur disparition sur la terre. La tortue à carapace molle venant du Fleuve Bleu figure parmi ces animaux en extinction. Il reste primordial de faire le nécessaire pour éviter le pire.

De même, le harfang des neiges fait aussi partie des perdants selon le bilan du WWF. Cet oiseau est pareillement une richesse naturelle de son pays originaire. C’est également le cas de l’antilope saïga de Mongolie et le hareng de la Baltique. Même si les espèces de ce dernier peuvent s’avérer nombreuses, presque les prairies sous-marines, indispensables à sa reproduction ont menacé de disparitions les soixante dernières années.

Quant à l’orang-outan, l’espèce est aussi en voie de disparition à l’époque actuelle. Même si elle est à peine découverte sur l’île de Sumatra en 2017. Le WWF n’a recensé que 800 individus en 2018.

Les animaux sauvages qui ne sont plus en danger

Avec les listes suivantes, on peut être fier des efforts de l’organisation mondiale pour la protection de la nature ou WWF, car elle a pu prévenir la disparition de ces animaux.

Premièrement, les individus de gorilles des montagnes restent plus importants qu’en 2010. Le WWF a pu constater que la situation s’est nettement améliorée, car il a recensé un millier d’individus de cette espèce dans le parc national des Virunga et d’autres forêts d’Afrique comme le Rwanda, le Congo et l’Ouganda.

Ensuite, l’organisation mondiale a également déniché une vingtaine de chats marsupiaux mouchetés dans le parc national de l’Australie. Le WWF est plein de lueurs d’espoir, car on ne voit plus cet animal il y a un demi-siècle.

C’est pareillement le cas des guêpiers d’Europe et de la baleine grise du Pacifique. Ces animaux ne sont plus en danger selon le WWF.

Quoi qu’il en soit, il est toujours nécessaire de ne pas rester les bras croisés lors de la protection de la nature. Le WWF a certainement besoin de la collaboration de tout un chacun pour protéger le milieu sauvage.

Et pour ce qui est des animaux domestiques locaux, l’idéal est de bien se renseigner à leur sujet pour savoir comment les choisir correctement, comment s’en occuper, etc. Et ce n’est pas compliqué grâce au site animal.ch qui vous renseigne sur les chiens, les chats, les oiseaux, les rongeurs, etc.

Related Articles

Quels sont les différents caractères d’un cheval ?

Laurent

Se servir d’un collier de dressage pour chien : comment le réussir ?

Laurent

L’assurance chat est bénéfique pour votre animal de compagnie

Laurent

Tout sur le piège à Taons

Laurent

Les rongeurs, comment s’en débarrasser ?

Laurent