Image default
Immobilier

Rafraîchir les bâtiments à l’aide d’installations bioclimatiques

En dehors de la climatisation, il existe des solutions naturelles pour rafraîchir l’intérieur des bâtiments durant la saison chaude. Moins énergivores, elles nécessitent toutefois une réflexion en amont afin d’optimiser la construction et la rendre plus apte à conserver une température confortable.

L’utilisation de l’eau froide

Issue d’un lac, d’une rivière ou d’une autre source à proximité, l’eau peut être utilisée pour rafraîchir des appartements et locaux professionnels, et même les datacenters qui fonctionnent 24 h/24. L’eau chemine dans les constructions raccordées grâce à une pompe qui fonctionne en consommant peu d’énergie. Cette méthode fait partie du free cooling, qui consiste à utiliser la différence de température pour rafraîchir les intérieurs. On peut également utiliser l’air frais du dehors en ouvrant les volets au bon moment.

La thalassothermie, pour sa part, utilise l’eau de mer. C’est une pratique adaptée aux villes côtières comme Marseille, où le pompage permet de rafraîchir une large surface avec l’eau de la Méditerranée.

La géothermie

Cette technique également appelée puits canadien ou puits provençal consiste à installer un échangeur air-sol qui va récupérer la fraîcheur du sous-sol pour la climatisation des bâtiments à la surface. En hiver, la même technique servira à réchauffer les intérieurs. Elle est surtout adaptée aux constructions neuves, puisqu’elle nécessite un aménagement en amont.

Les jardins sur les toits

Mettre en place un substrat végétalisé sur les toits permet également de faire baisser la température à l’intérieur d’un bâtiment. Cette couche de plantes et de terre assure une bonne isolation et garantit la fraîcheur en été. C’est également un moyen de limiter les risques d’incendie, car les constructions ainsi équipées sont plus résistantes au feu et au vent. Ce type de climatisation naturelle fait l’objet de subventions dans certains départements (Île-de-France, Hauts-de-Seine). Les particuliers sont donc encouragés à installer des jardins sur les terrasses et les toits.

Les murs thermiques

Bien plus performants qu’un simple système d’isolation, les murs thermiques permettent de garder la chaleur ou la fraîcheur pour la restituer petit à petit. Cela implique l’utilisation de matériaux qui présentent une grande inertie thermique. Ce terme désigne la capacité à stocker puis à diffuser la chaleur ou la fraîcheur. L’inertie superficielle peut être optimisée à l’aide d’enduits de chaux, de ciment ou de terre, ou encore un revêtement en carreaux de terre cuite. Pour les isolants, la technique la plus courante consiste à utiliser des matériaux denses.

Related Articles

Quelques conseils pour devenir un bon rentier immobilier

Laurent

Investissement immobilier : le secteur de l’immobilier à Lille

Laurent

Trouver l’agence immobilière qui vous accompagne dans la vente d’un bien

Tamby

Tout savoir ce qui concerne l’EHPAD

Laurent

Le rendement des Société Civile de Placement Immobilier en Europe

Laurent

Quel différence y-a-t-il entre SCPI et SCI ?

Laurent